samedi 30 octobre 2010

The new territories of tourism in Egypt: a local-global frontier?


by Leïla Vignal

The transformation of Egypt as a destination for mass tourism has profoundly reshaped the national territory. This article examines how the revolution of Egyptian tourism has led to the development of previously desert areas – the shores of the Red Sea and of the Mediterranean Sea – in an inversion of the previously Nile Valley-centred tourism maps. It shows that those new tourism territories are produced by a combination of processes acting on different geographical scales, from the local to the global. The article examines in particular the combined role of four players: the tourist, the state, the local entrepreneur, and the global tourism industry.

Dans le contexte de la libéralisation économique entamée par l’Egypte dans les années 1990, la transformation du pays en une destination de tourisme de masse a profondément redessiné le territoire national. Cet article examine en effet la façon dont la révolution touristique égyptienne a conduit à développer des zones auparavant désertiques – les rivages de la mer Rouge et de la mer Méditerranée – et conduit de ce fait à une inversion des cartes du tourisme, jusqu’alors centrées sur la vallée du Nil. Il montre que ces nouveaux territoires du tourisme sont le produit de processus relevant d’échelles géographiques différentes, de l’échelle globale à l’échelle locale. Cet article examine en particulier le rôle combiné de quatre acteurs: le touriste, l’Etat, l’entrepreneur local, et l’industrie globalisée du tourisme.

http://cybergeo.revues.org/index23324.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire